Nathalie Torselli se souvient de cet air...


Nathalie Torselli, confectionne des grisgris, peint des poules et des coqs mais pas que des poules et des coqs. Les curieux pourront croiser ses oeuvres à Nantes à la Galerie de Arte, 15 rue du Château. Amatrice de littérature, elle participe à l'organisation du Festival Mauves en Noir. En ce dernier dimanche de Janvier Nathalie se souvient de cet air...

Toute de noir vêtue,
debout devant la glace de la salle de bains,
agrippée au micro/brosse-à-cheveux,
les yeux noyés dans ceux de mon chagrin,
j’inspire profondément et entonne, chevrotante :

« Attendez que ma joie revienne
Et que se meure le souvenir
De cet amour de tant de peine
Qui n’en finit pas de mourir
Avant de me dire je t’aime
Avant que je puisse vous le dire
Attendez que ma joie revienne
Qu’au matin je puisse sourire »

Ma souffrance est magnifique, immense, merveilleuse, jouissive,
Je chante maintenant à chaudes larmes mais reste digne,
the show must go on.

J’ai 17 ans.
Barbara m’emporte et me console.
Je l’aime toujours.
(Barbara, pas l’abruti qui…)

Nathalie Torselli le 20/01/14

Attendez que ma joie revienne
Barbara/Barbara
ed Caravelle, 1963





Commentaires