Godfrey Bloom, député européen

C’est un député britannique qui s’adresse au Parlement. La vidéo circule assez largement sur le net. Elle séduit. On y voit Godfrey Bloom, avec son air de bon papi indigné. Il exprime ce que beaucoup de gens pensent des députés européens, avec leur gros salaire et leurs avantages. Le ras-le-bol !
Il y va franchement, on aurait presque envie de lui filer une claque dans le dos parce qu'il ose dire des citoyens : il ne leur faudra pas longtemps pour prendre cette Chambre d'assaut et vous pendre. Et ils auront raison ! Tout le monde applaudit, de Français de souche à Agoravox jusqu’aux sites complotistes. (les mêmes qui auraient bondi si les propos étaient sortis de la bouche de Mélenchon).



Godfrey Bloom serait courageux et franc du collier. Sauf que…

" L'Etat est une institution de voleurs ", dit-il dans une citation. Presque tout le monde, un jour ou l'autre, a râlé contre l'Etat et peut donc se sentir proche de ce constat : marre des taxes. Ce qui fait oublier que l'impôt est un système solidaire qui permet de ne laisser personne sur le carreau, aussi critiquable et faillible soit ce système.

" L'imposition est simplement un système dans lequel les politiciens et les bureaucrates volent l'argent de leurs citoyens pour le dilapider de la façon la plus honteuse. Vous êtes les champions de l'évasion fiscale en Europe et pourtant, vous êtes là, assis à donner des leçons. " renchérit Godfrey Bloom.
Les députés européens ont de nombreux torts, mais si l’ennemi de Godfrey Bloom est bien l’évasion fiscale, pourquoi ne s’en prend-il pas aux vrais évadés fiscaux ? Parce que les entreprises dont il veut alléger les taxes sont ses amies ? Parce qu'il trouve que les banques seraient " castrées " par trop de régulation de l'Etat ?

Parti de droite anti-européen

Godfrey Bloom est un membre de l'UKIP (Parti pour l’Indépendance du Royaume-Uni). Dans leur programme on trouve l'abolition des taxes sur l'héritage et la réduction de l'impôt sur les sociétés. C’est un parti de droite anti union-européenne (parti qui a l’air de se fatiguer des éclats du bonhomme).

Godfrey Bloom a ainsi déclaré que la place des femmes était à nettoyer derrière le frigo. À d’autres, il a réservé l’appellation « salopes », mais bien sûr c’était une blague.

Quand on creuse, il se trouve que Godfrey Bloom est simplement un gros beauf adepte de vannes bien grasses, du genre « les femmes sont meilleurs que les hommes pour retrouver un pot de moutarde dans le frigo ». C’est aussi un homme naïf, qui s’étonne que les femmes n’aient pas produit plus d’œuvres majeures dans le domaine de l’art, vu le temps libre qu'elles avaient aux 18 et 19e siècle...

Parmi ses formules chocs faites pour attirer l’attention, il a également émis l’idée que seules les personnes payant l’impôt sur le revenu puissent avoir des droits. Chômeur, interdit de vote !

Une petite heure de recherche sur internet et la consultation de sa fiche Wikipédia permettent de situer la position de cet homme et de se méfier des idées qu'il veut faire passer. Si la position anti-européenne séduit de plus en plus de monde, autant choisir de l'applaudir chez des personnalités politiques qui l'accompagnent d'un projet de société plus solidaire, moins excluant et discriminant.

Commentaires