C'est agréable d'être myope (Jacques Tourneur)


"C'est très agréable d'être myope. À la campagne le détail s'efface ; les collines et les arbres perdent de leur netteté, se présentent à la manière d'un Corot, comme sous l'effet d'une lumière diffuse. Dans la nature, la précision n'est intéressante que pour son caractère intime : le détail des nervures d'une feuille par exemple. Pour les myopes, en ville, les panneaux publicitaires passent en un éclair comme d'attrayantes taches de couleurs vives. Il serait pénible de lire chaque mot de leurs slogans agressifs. Les visages amis paraissent doux, compréhensifs. Les pensées noires ou égoïstes ne se voient plus si facilement dans les yeux des gens et les veinules de leur morosité s'estompent. Les couleurs criardes de leurs vêtement se fondent en un tout harmonieux. La myopie gomme tous les travers du monde."

Écrits de Jacques Tourneur présenté par Jacques Manlay, Éditions Rouge Profond, 2003 traduction de Guy Astic et Danièle Robert.

Commentaires