Iron Maiden, England 88'


Est-ce seulement la nostalgie qui me pousse à écouter Iron Maiden plus de 25 ans après mes premiers émois métalliques ? 

Voilà la question que je me posais en mettant le Cd Maiden England '88 dans la chaîne deux jours après le visionnage du DVD du même nom emprunté un soir de match Nantes-PSG. Comme pour beaucoup de personnes nées dans les années 70, Maiden fait partie de mon histoire.

Le Iron Maiden du début, avec Paul Di Anno au chant, possédait un côté punk (pas assez marqué pour les producteurs...). À l'époque du premier album (1980), c'est le punk qui est à la mode et qui se vend, pas le heavy metal. Iron Maiden a gardé ce côté punk dans l'énergie : les performances au Birmingham Nec les 27 et 28 Novembre 1988 sont là pour le rappeler ; les chansons sont jouées tellement vite que je me demandais comment Bruce Dickinson allait faire pour chanter. De fait, il mange parfois ses mots. Mais contrairement au punk, les chansons de Maiden sont très construites et les solos de guitares entre Dave Murray et Adrian Smith sont biens présents. La setlist enchaîne les tubes des 8 premières années... d'ailleurs il y a peut-être trop de tubes, du coup tu n'as pas vraiment le temps de réaliser ce qui se passe ! Et même si la voix de Bruce se barre parfois en cacahouète, l'émotion est là. Côté vidéo, la réalisation et le montage de Steve Harris captent les bons moments sans faire de racolage ou d'effets tape à l'oeil. Longues cavalcades, guitares comme des sabres, marionnettes d'Eddy, feu d'artifice et vêtements improbables... Un régal.



Alors ?
Alors, England'88 ce sont 18 morceaux en concert qui font suite aux DVD Early days et Live After Death et qui évoluent dans le décor de Seventh Son Of A Seventh Son.  Le CD de Bonus contient 5 clips et deux reportages : The History Of Iron Maiden Part 3 et 12 Wasted Years, qui réservent de très bons moments dont un playback à la télé allemande...


Bien sûr la nostalgie joue au début, mais il y a plusieurs façons d'écouter, et le souvenir n'est pas la seule raison pour se replonger dans Maiden. Le groupe sait très bien te prendre par la main entre heavy metal et rock progressif, et le voyage est le même.

Iron Maiden, England 88', dirigé et produit par Steve Harris, EMI, 2 DVD, 256 min, 2013.
Iron Maiden, England 88', 2 CD, EMI, 2013.

Commentaires