Tartufferie (on fait comment pour rentrer au CSA ?)


En parlant du vidéo clip de Xavier Dolan pour la chanson College Boy d'Indochine, la journaliste Françoise Laborde, membre du CSA dit sur Europe 1 que l'institution n'est pas là pour philosopher. Elle ne semble pas non plus pour faire le rapport entre le discours (la chanson) et les images (le clip). 



Le clip va sûrement être interdit aux moins de 16 ou 18 ans et la diffusion avant 22 heures impossible sur les chaînes de télévision (ce qui à l'heure d'internet ne risque pas de servir à grand chose). On se marre doucement... c'est vrai quoi c'est scandaleux, il n'y a pas de bimbo à paillettes dans ce clip. Plus sérieusement on peut se poser la question de ce qui gêne le CSA, est-ce la violence des images ou la violence du propos qui semble en partie répondre à la question : elle est chez qui la violence ?

Bien sûr qu'il y a une réflexion à mener sur la violence, les images et les médias, mais faisons en sorte qu'elle se fasse avec philosophie et qu'elle aille un peu plus loin que l'épouvante ressentie par une journaliste du CSA.




Commentaires