Loterie Solaire, Philip K. Dick


Et je suis en colère parce que nous avons franchi la dernière balise et que seuls les cinglés et les visionnaires vont aussi loin.
Groves dans Loterie Solaire de Philip K. Dick

Je ne vais pas vous servir le couplet "Philip K. Dick c'est plus que de la Science Fiction". La SF est un genre littéraire au même titre que le polar, l'essai, le roman sentimental, le roman picaresque et cie, Dick nous parle du monde au travers de cet art et s'inscrit dans un genre. Chaque genre véhicule ses poncifs et ses clichés de manière plus ou moins industrielle. Suivant les auteurs l'oeuvre est plus ou moins ample, plus ou moins multiple, rythmée, ciselée ou efficace ; les adjectifs qualificatifs ne manquent pas et varient au fil des tics de langage qui traversent la critique. 

Loterie Solaire comporte un certains suspens, des rebondissements et une thématique centrale qui pourrait bien être résumée comme cela : L'humain va toujours de l'avant. Pour ne pas s'ennuyer il invente des choses et des quêtes ; il invente aussi des systèmes pour se garantir ce qu'il juge être une bonne place dans la marche du monde. Tout cela reste la création de l'humain qui s'adapte à son environnement même s'il faut parfois faire croire autre chose au peuple.

La prédiction statistique devint populaire... Le concept de causalité disparut de la pensée humaine. Les hommes cessèrent de croire qu'ils pouvaient contrôler leur environnement ; il ne restait que le calcul des probabilités : de bonnes chances dans un univers livré à un hasard anarchique.

Le livre peut servir de base pour une réflexion politique sur le tirage au sort des dirigeants plutôt que l'élection. Il aborde aussi le théorème minimax de John von Neumann sans que je ne puisse vous dire si cela est très imbriqué dans la conception de l'histoire.

Notez aussi que les dernières phrases de Loterie Solaire sonnent comme une espèce de morale ou un constat... plutôt optimiste.

Ce qui marque une oeuvre, ce sont aussi les résonances qu'elle contient et qu'elle provoque et depuis que je suis dedans, je croise croise Dick partout... tiens par exemple dans le livre (une recherche historique) de Jean Clément Martin Un détail inutile ? Les dossier des peaux tannées, Vendée, 1794 aux éditions Vendémiaires.




Solar Lottery a été écrit en 1954 et publié en 1955 aux USA. Vous pouvez trouver une édition récente (traduction révisée et complétée par Sébastien Guillot) dans le recueil Romans 1953 - 1959 paru chez J'ai Lu.

Commentaires