John Scofield Trio, Out Like a Light


Le jeu de guitare de Scofield s'approche du rock et la Batterie d'Adam Nussbaum n'est pas en reste. Le trio passe du calme aux explosions lourdes. La basse bien grasse de Steve Swallow annonce un certain son grunge.

Au programme de ce live : vacances nonchalantes avec holidays, tout à fait le genre de musique pour regarder défiler le paysage dans le rétroviseur par un jour de beau temps. Souvenirs rocks (Last Week) où l'on ne peut s'empêcher de penser un instant au rock de groupe comme God Speed You Black Emperor et cie, sauf que nous sommes en 1981, un 14 décembre, au club Vielharmonie de Munich et que le jazz est plus présent que le rock... Miss Directions pivot du concert est un genre d'orgie musicale où Adam Nussbaum martèle fort. Steve Swallow se sert souvent de sa basse comme d'une deuxième guitare et non pas seulement pour la rythmique avec de temps en temps quelques accords que je qualifierai d'accord de force (un peu comme ceux du bassiste de Metallica). Le morceau Out Like a Light est un maelstrom façon lavabo qui se débouche, du free jazz dont les explosions sonnent presque math rock, sauf que dans les mathématiques de ce trio les paralleles se rencontrent. Et quand Melinda se termine on se dit que l'on reprendrait bien un autre set. Ça tombe bien Out like a light (réédité sur le label enja en 2010) à un frangin : l'album Shinola qui propose un enregistrement des 12 et 13 Décembre dans le même club.

Commentaires