Danko Jones, Never too loud pour les midinettes


Ok, c'est le 4ème album et ce n'est peut-être pas par là qu'il faut rentrer dans l'univers de Danko Jones. Mais que voulez-vous ? J'ai été happé par Code Of The Road.
Attendez... ne bougez pas, je mets un jetons dans le scopitone.


Voilà, ça claque comme j'aime.
Je me suis donc procuré l'album de ce groupe canadien où figure cette chanson. Ça s'appelle Never Too Loud (Bad Taste Record, 2008) et... et... le reste des chansons a quelque chose de midinette surtout dans les refrains qui emmène parfois le morceau en cours vers une pub pour les produits laitiers.
Mais comme j'ai un côté midinette et que j'aime bien Thin Lizzy, ça passe.
Et puis il y a des essais, des envahissements de territoires, des titres comme Forest for the Trees mettent en place une construction intéressante avec une mise en danger de la voix.


Après quelques écoutes répétées (on peut enchainer l'album trois fois de suite sans problème) je peux dire : voilà un album frais comme un pot de fromage blanc avec ce qu'il faut de matière grasse pour que je ne m'ennuie pas.
Et au bout de trois écoutes, toi aussi tu beugleras it's neveeeeeer... it's never too loud (1)! ou I'm stiiiiil in Hiiiigh School et tu adopteras ce Danko Jones pour quelques temps, peut-être même qu'il te ramènera à la maison plus souvent qu'à son tour.
Ou alors tu diras que Dj Duclock raconte n'importe quoi et qu'il vend des sucreries.

________________________________________
(1) même si tu es à un âge où tu commences à te préserver en mettant des bouchons d'oreilles dès que les décibels dépasses les 80.

Commentaires