The Black Angels, Vrombissements (Passover I)

The Black Angels
Le terme rock psychédélique est apparu vers le milieu des années 60 en même temps que pas mal de drogues. Pour la première décennie des années 2000 (les années 00' ?) il reste vivace et on pourra se pencher sur ce que font les Black Angels.

The Black Angels, Passover, Light In The Attic Records, 2004

The Black Angels c'est 6 membres, 4 albums et des kilomètres de concerts depuis leur formation en 2004 à Austin (Texas, USA).  Dès le premier album Passover (un double LP en 33 tours qui reprend en partie deux précédents EP) le groupe enveloppe l'auditeur d'une gangue nébuleuse. C'est un peu comme si les chansons des Doors étaient passées sous le rouleau compresseur d'un grunge alourdi au Black Sabbath. Leurs références semblent traîner du côté du Velvet Underground et on retrouve ce groove nonchalant et hypnotique de All Tomorows Parties avec plus de graisse. Une graisse de moteur qui n'a de cesse de vrombir. C'est chaud et moite, pas immédiat, mais rapidement addictif ; essayez donc avec une chanson comme Empire... trois fois de suite.


Voilà, ça y est, vous êtes pris.
Pas de mélodies tape à l'oeil, pas d'effets grandiloquents mais des changements de rythme (fatalement hypnotiques), des bidouillages électriques, un chant qui s'approche de l'incantation, des idées et un sens de la communion.

To be continued... Retrouvez la suite en cliquant sur Mais au fait de quoi ça cause ?

The Black Angels, Passover, Light In The Attic, 2004 (CD ou 2 LP)

Commentaires