Permission To Land ?



Tenues moulantes, cheveux longs, voix aigus, riff de guitares comme des décharges électriques, chansons sur la masturbations, l'amour, le sexe... ça vous rappele toute une époque ? On est pourtant en 2003 et c'est le premier album de The Darkness.

Friday Night is my day
Ils viennent du Norfolk et dans leurs bagages il y a Led Zeppelin, AC/DC, Kiss, Queen, Guns n' Roses et Thin Lizzy. Les chansons de The Darkness sont des hymnes permanent à la fête et à l'insouciance. De temps en temps le chanteur se pose une question existentielle au sujet de l'amour mais bien vite un solo de guitare ou une autre histoire d'amour le fait remonter sur scène. Une légère auto dérision croisée avec une sincérité d'ado devraient conquérir les nostalgiques du Hair Metal. Les plus de trente ans (et les moins de quarante ans) afficionados des Pixies et de Nirvana pourront y prendre un certain plaisir coupable en souvenirs de leurs premier émois aux côté du hard rock FM avant qu'il ne soit balayé par le grunge.

Que faire ?
En vérité je te le dis : si la voix du chanteur ne te vrille pas le cerveaux et qu'il te reste un peu d'énergie pour te déhancher sur des chansons légèrement stupides, si les morceaux bien construits et consolidé au sucre ne t'écoeurent pas, Permission To Land est un album avec qui tu peux rapidement devenir copain.



The DarknessPermission To Land, Atlantic, 2003

Commentaires