Je vieillis, tu vieillis, ils vieillissent


J'en discutais il y a peu dans la voiture, je pense que je n'ai pas de nostalgie, ou alors des nostalgies fantasmées (de l’antiquité, du Moyen Âge, des années folles, des années 20, des années 50 ; de ces époques découvertes au travers des arts, de la littérature, du cinéma et de la musique). Pas sûr que toutes ces représentations aient vraiment à voir avec la nostalgie. Toujours est-il que j'étais pré-ado quand les ballades de Scorpions passaient dans les boums. Un peu plus tard en se penchant sur les disques du groupe je découvrais un rock carré, dur et efficace. Je suis tombé dedans entre une cassette d'Iron Maiden, une d'AC/DC, une compilation de Blue Öyster Cult, du Motorhead et un Rose Tatoo. Un 33 tours de Krokus, un autre encore de Blue Öyster Cult, le Led Zeppelin... puis Metallica, Megadeth, un copain qui écoutait du Death Metal... et en même temps je glissais toujours un Manset, un Bérurier Noir ou un Public Enemy dans tout cela.

L'arrivée de Nirvana a remisé le hard rock au loin dans les limbes de l'enfance, du pas sérieux et du puéril. Une bête bataille entre le bon goût et le mauvais goût, les modes en vérité. Les Guns n' Roses que j'aimais écouter en cachette et mon disque de Scorpions Crazy World que je mettais encore de temps en temps se perdaient entre les Pixies, Sonic Youth, Rage Against The Machine, The Hole, L7... c'était ça aussi grandir.

Et à force de grandir, on vieillit. Sénèque a écrit des choses intéressantes là-dessus. Les Scorpions sont en train de faire leur tournée d'adieu et de remplir les caisses. Comeblack est tout à fait l'album "piège à fan" : compilation de vieux morceaux imparables + reprises de tubes (Gloria Jones, T-Rex, les Beatles, les Kinks, les Rolling Stones et les Small Faces). Joués un peu plus bas parce que la voix ne monte plus aussi haut, les titres réenregistrés sont plus lourds, plus graves, moins années 80. Les reprises sont efficaces. Ce sont les Scorpions égaux à eux-mêmes : rock, carrés, mielleux, clichés, honnêtes et pas méchants, avec leur cuirs et le ventilo dans les cheveux... les yeux vers les filles. Une grosse machine huilée depuis 40 ans. Et depuis hier soir tard ; depuis ce matin tôt l'album ne cesse de tourner. Il faut que je vous dise : j'ai découvert une de mes chansons préférées de Scorpions l'année dernière. Je connais les paroles par cœur (comme celles de Wind Of Change), le clip aussi...

Scorpions, Rhythm Of Love (Version fin des années 80...)

Commentaires

  1. ueahhhhhhhhhhhhhhhh
    c'est marrant, je destestais leurs slow, par contre la periode zoo, et autre songs, c'etait pas mal, mais bon, ca viellit mal

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire