Whole Lotta the song


Peter Grant (le manager de Led Zeppelin) arrive à sortir un single du deuxième album du groupe malgré l'opposition de Jimmy Page. Whole Lotta Love est un véritable bombardement érotique (pornographique ?) à base de Way down inside, honey... Shake For Me Girl... I wanna be your backdoor man... que l'on croise dans les vieux blues américains.




Les paroles du tube sorti fin 1969 sont très fortement inspirées d'un titre de Willie Dixon. Après un dépôt de plainte et un arrangement à l'amiable en 1985, Dixon finira par être crédité et touchera des royalties. Autre influence pour la chanson, le chant de Steve Mariott sur You Need Love enregistrée par The Small Faces en 1966.



En 2010 Carlos Santana accompagné de Chris Cornell (Soundgarden, Temple Of The Dog, Audioslave) ouvre son album Guitar Heaven: The Greatest Guitar Classics of All Time avec le titre de Led Zep' ; fin 2009 Mary J. Blige reprenait la chanson sur son neuvième album (Stronger With Each Tear) dans une version moins fouillée, mais peut-être un chouïa plus audacieuse que celle de Carlos. Pas facile de garder le côté bouillonnent et explosif du quatuor flamboyant... Combien de fois avons-nous balancé le corps sur le terrible groove de la chanson, puis la tête en suivant les vagues rageuses du Thérémine de Jimmy Page sous les frappes de John Bonham et les cris de Robert Plant, avant que le déluge de guitare ne s’abatte sur nos nerfs.


Commentaires

  1. Mon 45 t de "whole lotta love" sonne toujours aussi bien après toutes ces années... indémodable !

    RépondreSupprimer
  2. C'est quelque chose cette chanson avec ces décharges de theremin, de batterie, de voix et de guitares... Une propulsion du blues dans... dans... dans quoi au fait ? Le hard rock ?

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire