Un air, trois chansons, trois camps.

Voilà un air qui sert trois politiques différentes. Je l'ai découvert à la fin des années 80 avec les Bérurier Noir... Une chanson efficace qui chante le combat de Makhno et ses hommes contre l'armée rouge (communiste) et l'armée blanches (royaliste) dans l'Ukraine du "communisme de guerre".


Vous trouverez une autre version de la Makhovtschina (une adaptation de Etienne Roda-Gil) sur le site Vrevolution. Plus tard aiguillé par un camarade j'écoutais Le chant des partisans de l'amour qui semble bien être le chant qui a popularisé l'air en question. Un chant à la gloire des partisans d'une région de Russie traversée par le fleuve Amour, qui se sont battus contre les armées blanches durant le communisme de guerre (ici en version française).


Il existe de nombreuses versions de cette chanson. Hier j'en découvrais une qui chante l'armée blanche... On notera qu'ils ne luttent pas pour la même chose.

Commentaires