Considérations n°22


Il y a quelques jours je me suis fait arrêter par 5 ou 7 flics de la BAC. Ils voulaient savoir si j'avais de l'alcool dans mon sac. J'ai dit que j'avais pas d'alcool mais que j'avais quelque chose de dangereux et j'ai dû sortir le bouquin que je suis en train de lire : La République de Platon. Un livre intéressant dont on causera peut-être sur Duclock. Il y avait un apéro géant prévu place Royale, là où depuis le 23 Mai des personnes se rassemblent pour causer, ça n'avait pas grand chose à voir avec les rassemblements du genre Democarcia Real Ya, il y avait beaucoup plus de monde et c'était moins intéressant, mais il y avait Canal +, BFM TV et cie ; des journalistes avec des caméras et des micros tournaient un peu partout en espérant un scoop.

En Mai (sauf le premier Mai, faut quand même pas déconner) il y a eu un message par jour sur Duclock, la cadence risque de ralentir en Juin, mais comme la série Je me souviens de cet air reprend du poil de la bête vous ne serez pas abandonnés. On va aussi se remettre à causer un peu d'Art et de Cinéma et puis un nouvel E.P de Koudlam est sorti. En attendant pour celles et ceux qui ne connaissent pas le gars vous pouvez jeter un coup d'oeil à la chronique de Goodbye.

Et puis L'Indic n°9 va bientôt sortir et vous y trouverez un dossier sur Le Monde Arabe, le Polar et la Science-fiction, de la musique, du cinéma, du livre, les mots croisés d'Edmond, de la poésie, des interviews, un Scoop de Claude Le Nocher et un papier d'Alexandre Clément... L'Indic vous changera des salades habituelles et plutôt que de trembler devant le concombre tueur ou les tomates tueuses vous aurez de quoi bouquiner pour cet été.

Ya Rayah, Dahmane el Harachi

Commentaires

  1. toujours aussi poignant! une des plus belles chansons d'exil...
    elle rythmait, je crois, le documentaire Mémoires d'immigrés de Yamina Benguigui
    Rachid Taha en a fait une belle reprise, aussi...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire