Négocier les années 80, méthode BÖC



Si l'on considère que les années 80 représentent une période de sérieuses perturbations pour la musique des années 70, la question est comment le BÖC va négocier ?

Le Blue Öyster Cult négocie sans complexes. Les gros solos de guitares ne sont pas trop mis en avant mais ils sont là, portés par la rythmique et renforcés par les gimmicks au clavier. Ce sont les années 80 dans toute leur splendeur (avec les paillettes). The Revölution by Night se range dans la catégorie rock FM (un coup d'oreille aux chœurs et au saxophone de Shooting Shark, devrait suffire à vous convaincre) et on comprendra que les amateurs du Cult des années 70 soient quelque peu désorientés même si le terrain pop a été amorcé avec Mirrors.

Il faut que je vous avoue que, périodiquement, cet album du BÖC est un de mes préférés. Mais n'y a-t-il pas une période pour chaque BÖC et un BÖC pour chaque période ? Et puis tout le monde passe des moments difficiles, pas vrai ?

Entendons nous bien, The Revölution By Night ne recèle pas autant de pépites que le précédent (Fire Of An Unknown Origin, 1981) mais tout de même, il y a de l'idée, un son et un univers. Les années 80 - souvent considérées comme les années du mauvais goût - commencent à revenir en grâce, nostalgie des trentenaires (et plus) oblige. S'il est possible de penser à Bon Jovi sur la face B qui est moins fournie que la face A et que l'album se clôt sur un gros plantage il reste là un ensemble tout à fait jouissable. Notons au passage qu'Albert Bouchard a été remplacé par Rick Downey et que Shooting Shark (un des tubes) est co-écrit avec Patti Smith.

Blue Öyster Cult, The Revölution by Night, CBS, 1983

Blue Öyster Cult, Take Me Away

Commentaires