Ben Sidran, Dylan Different, Special Rider Music



Bob Dylan est sûrement l'un des artistes les plus repris dans le monde. Quelques reprises sont devenues mythiques au point d'effacer l'original : All Along The Watchtower par Jimi Hendrix, Knockin' On Heaven's Door par les Guns n' Roses. Il y aurait toute une série à faire la-dessus. Le principal problème de la reprise de Bob Dylan (mais c'est le même problème avec Leonard Cohen par exemple) c'est le respect. On dirait bien qu'une chanson de Bob Dylan ça se respecte un peu trop, du coup on assiste souvent à des redites polies... et tout le monde ne s'en sort pas aussi bien qu'Alain Bashung avec She Belongs To Me. A cet exercice de la reprise notons que les White Stripes s'en sortent plutôt très bien dans la veine rock avec leur version de One more cup of coffee. Alors que Dylan lui même ne se prive pas de massacrer ses propres oeuvres de temps en temps, rares sont celles et ceux qui vont oser déstructurer une chanson Dylanesque comme l'on par exemple fait les gars de XTC ou John Corigliano.

All Along The Watchtower par XTC




Pour son Dylan Different, Ben Sidran choisit la nonchalance sucrée et ça fonctionne plutôt bien. Il étire les morceaux de Dylan en les habillant de cuivre langoureux et de guitares et d'orgues de velours. 12 variations dans un même ton où les réussites (Subbterranean Homesick Blues, Gotta Serve Somebody, Maggie's Farm, Blowin' in the Wind) côtoient quelques reprises dispensables (Knockin' on Heaven's Door par exemple est trop sirupeuse et attendue). Si la méthode d’arrangements employée par Ben Sidran donne une Rainy Day Woman #12 & 35 un peu mollassonne (presque lounge) le résultat est fortement réussi pour Maggie's Farm qui devient inquiétante. L'esprit des morceaux est toujours là, jazzifié, et le Dylanophile reconnaitra immédiatement les morceaux abordés.
Il faut aussi que je vous cause du très bon Red On Blonde de Tim O'Brien (Sugar Hill Records, 1996).


Everything is Broken par Ben Sidran

Commentaires