Didier Lockwood, Fasten Seat Belts, JMS, 1982

Jamais deux sans trois... terminons notre évocation de Didier Lockwood chez JMS avec Fasten Seat Belt (JMS, 1982), considéré comme le premier album de violonniste avec son groupe façon Jazz Rock, un an après Fusion...



Didier Lockwood avait déjà formé un groupe de jazz rock avec son frère avant de jouer avec Magma et Zao (cf Le Dictionnaire du Jazz chez Bouquins, Laffont) puis de se retrouver au sein de Fusion. Le voilà maintenant aux côtés de Kirt Kust (batterie), Francis Lockwood (claviers), Jean Michel Kadjan (basse) et Bob Malach en invité au saxophone ténor balance quelques merveilles bien senties. Si le disque est marqué par les sonorités (Aldino) et le rythme de l'époque (He's Still around) on pourra facilement se laisser entraîner par Fasten Seat Belt et son tempo lourd. Le voyage est tout à fait jouissable sur les 7'30 d'Aorta, un morceau planant tendance rock progressif... Boîte à musique qui clôt la face A du 33 tours est une petite perle discrète et facile en 2'30. On notera un reprise de Stevie Wonder (Isn't She Lovely) avec un chorus de violon qui rappelle Past Time Paradise. Le morceau qui termine l'album (Mr Piflos) est rempli de miel et se tient pas très loin de Weather Report... en plus sucré.

Pour ceux qui en voudraient encore je vous conseille d'aller voir du côté de l'album Fusion où une interview de Benoit Widemann vous attend.

Commentaires