Richard Hawley, False Lights From The Land, Ep, Mute Records, 2010




Richard Hawley fait un peu toujours la même chose, voilà ce qu'on peut se dire une fois qu'on s'est bien installé dans le canapé et qu'on commence à écouter False Lights From The Land. La galette s'ouvre sur une chanson de 10 minutes, dix minutes c'est long pour un morceau de rock... pour Richard Hawley c'est un bon format, il prend alors son temps et le temps passe beaucoup plus vite qu'on ne l'imagine. Remorse Code (avec sa mélodie à compléter soi-même) est une bonne illustration de la théorie de la relativité.

Le traditionnel Shallow Brown a capella (avec les voix de The Smoke Fairies) est une bonne surprise puisque que comme avec The Ellan Vannin Tragedy (qui ouvre la face B), Richard Hawley sort de ses habitudes musicales. Habitudes qu'il reprend très vite dans le nonchalent There's A Storm A Comin'. 4 titres avec belles guitares, belles mélodies, belles voix et cette ambiance rock nostalgique en velours des années 50... à la Richard Hawley.


Commentaires

  1. Très belle chanson ! Comment dit-on aux Inrocks ? Crépusculaire et pleine d'horizons ? En tout cas, j'aime beaucoup. Tu me prêteras l'album, dis Duclock ?
    A Bientôt
    Lea New G

    RépondreSupprimer
  2. Oui mais il faut être très sage !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire