Nickel Eye, The Time Of The Assassins, Ryko, 2009


Y a l'horloge qu'a tourné et nous n'écoutons plus la musique comme avant, nous ne prenons plus le temps. Internet et ses vidéos clips font comme des flashs de trois minutes et quelques pendant lesquelles on s'évade... et c'est de plus en plus souvent au détriment de la musique et de notre imaginaire. Il n'empêche... c'est grâce à une vidéo postée sur facebook qu'on m'a fait découvrir Nickel Eye. Je me suis procuré The Time Of The assassins dans la foulée.




Et maintenant la trouille que j'ai c'est que le gars ait mis tout ce qu'il avait dans une toune et une vidéo pour percer, mais comme c'était chez Ryko et que tout de même chez Ryko on trouve du beau monde, j'ai commandé l'album pour quelques kopeks. Les temps ont changé vous dis-je, maintenant on trouve de tout pour pas trop cher sur la toile. Plus besoin de faire les disquaires de la ville où le type derrière le comptoir vous demande d'épeler le nom du groupe comme si vous veniez de lui parler dans une autre langue. Les disquaires de toute façon, se font rares... Quoi que je reviens présentement de rentrer de chez un disquaire Nantais avec un vinyle de Gérard Manset et une galette de remixes reggae dont on reparlera prochainement...

Trouver les disques si facilement sur Internet a foutu un sale coup aux spécialistes qui avaient toujours l'album qu'il fallait chez eux et qui passaient des heures à fouiller les bacs ; le snobinard et le collectionneur en ont pris un coup. Et puis devant l'affluence de disques nous ne prenons plus le temps. Un disque nous accompagnait pendant un bon bout de temps et il tournait, il tournait jusqu'à ce qu'on colle tout un tas de souvenirs dessus et alors, après, il fonctionne comme une madeleine de Proust. Quelle est votre dernière madeleine musicale ? Quelle chanson pour quel moment ?



Peut-être que je me trompe, mais il me semble que The Times Of The Assassins a la carrure pour m'accompagner un bon bout de temps. Y a cette partie d'harmonica sur Fountain Avenue, y a l'espèce de riddin reggae de Brandy Of The Damned qui me prend par la main à chaque fois (c'est justement le genre de chanson sur laquelle il faut s'attacher à coller une odeur, un moment...). La montée d'accord à la Hurricane de Dylan sur Back From Exile... ça me cause. Nickel Eye a un timbre de voix, des paroles minimales et efficaces. Et le clou qui dit Rock n' Roll is here to stay n'a de cesse de s'enfoncer, même s'il est plutôt unplugged.


Attention, The Times Of The Assassins n'est pas le plus grand album de tous les temps, Nickel Eye a une voix assez répétitive qu'il ne met pas assez en danger, mais il module un peu... parfois on dirait qu'il fait un peu du yahourt. Il a pas dix mille idées, mais il se tient à ce qu'il sait faire en tentant de temps en temps des trucs pour qu'on ne s'ennuie pas. Et il y a un ton à base de guitares claires. Il va falloir que j'aille jeter une oreille sur les Strokes.

Si la chanson ci-dessous passe pour vous (c'est peut-être la moins bonne), vous pouvez tenter le chose.


Commentaires

  1. " où le type derrière le comptoir vous demande d'épeler le nom du groupe comme si vous veniez de lui parler dans une autre langue " : ouh ! ouh ! ouarf ! ouarf ! hi hi !

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire