Röyksopp, Senior, EMI, 2010



On y arrive à nos Pink Floyd, petit à petit, des Pink Floyd en moins nombreux, avec forcément un peu moins d'idées et un peu de Kraftwerk dedans. Ils viennent du Nord de l'Europe et sont plus intimes. Ils ont même parfois un côté boîte à musique  nostalgique sur le très bien nommé Coming Home.  Quoi que les deux gars de Roysöpp ne chantent pas sur cet album, certains morceaux ressemblent à des chansons. Et alors qu'on croyait être à l'air du découpage des disques en morceaux éparses compacté en mp3, voilà qu'ici tout se tient de bout en bout avec une ambiance langoureuse et méditative, comme si Explosions in the sky s'était mis aux machines. L'album semble faire suite au précédent opus appelé Junior...

Voici le clip réalisé par That Go (Noel Paul & Stefan Moore) pour le single The Drug. Trois adolescentes déambulent dans la Norvège en ruine, un décor post apocalyptique, des ruines et quelques zombies plutôt inquiétants. Un léger malaise plane sur le tout et rejoint parfois le Zombie de George Romero. Il existe deux versions, une courte que vous trouverez facilement et une plus longue que je vous mets là...

Röyksopp, The Drug en version longue.

Commentaires

  1. Pas un grand album comme je l'avais écrit il y a qq temps dans ma chronique, mais un album plaisant, qu'on écoute avec plaisir, d'une oreille distraite... et c'est déjà pas mal vu la purge monumental que pouvait être le précédent Junior

    RépondreSupprimer
  2. Oui il parait que Junior ne tape pas au même endroit...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire