Frasiak, Parlons nous, Crocodile Production, 2009


Tendresse et sincérité voilà deux adjectifs qui caractérisent bien les textes de Frasiak, faut ajouter un background vocal qui rappelle par moment la voix de Mano Solo et de François Béranger, parfois une intonation à la Renaud des débuts... des bouts de Capdevielle ; quelques longs sanglots de guitare rock années 80, quelques rimes faciles aussi. Parfois Frasiak se plante comme sur le titre Parlons-nous où la sauce - trop chargée - ne prend pas. La production manque un peu de volume et d'épure. Mais y a ce dont je vous cause au début, la tendresse et la sincérité qui font du bien par où ça passe.


Dans Parlons nous on croisera une chanson pour un fichier ; un hommage bien senti à François Béranger ; un genre de rock reggae pour la vie qui court ; les confessions de Tais toi qui réchaufferont celles et ceux qui ont choisi de ne pas transiger avec le monde ; la naïveté du rêve de MLK est compensée par un blues - une des meilleures chansons de l'album - pour une petite ville paumée et c'est là que Frasiak est le plus costaud : dans ses souvenirs et quand il chante ce qu'il connaît. On fait du rock est à écouter après quelques verres à l'arrière d'un taxi... sauf que les radios ne jouent pas ce genre de chansons, quoi que je doive à l'émission de Philippe Meyer d'avoir découvert Frasiak à son 4ème album, il était temps tout de même ! Une reprise rock de Ferré... et Le Tango de la JetSet devrait être programmé aux Infos du matin, du midi et du soir, comme ça pour voir... Il paraît que Frasiak tourne pas mal et de plus il propose plusieurs types de concerts en solo, duo, trio ou en formule groupe, m'est avis qu'en concert il s'envole plus haut qu'en album.

Le Site de Frasiak
Pour ceux qui ne l'ont pas encore lu vous pouvez retrouver Frasiak en interview sur Duclock.

T'étais pas né de Frasiak

Commentaires