Takka Takka, Migration, Mosaïc, 2010



Ils sont des légions à faire ce genre de musique pop rock un peu planante et en écoutant Takken Takken on pourra penser aux Walkmen. Depuis que l'industrie du disque domine les oreilles la musique anglo-saxonne semble bien être la reine du monde ; aussi quand un obscur groupe de New York sort un disque il finit parfois par nous arriver et j'en parle parce qu'en ce moment où je n'écoute presque pas de musique anglo-saxonne les morceaux de Takka Takka ont font tilt comme Grails, Reigns ou les Polites Sleeper. Les compositions du groupe ne sortent pas vraiment du lot et je n'ai traduit que quelques bribes de phrases par-ci par-là mais il s'en dégage une ambiance. C'est tout à fait "jouissable" comme dirait un ami magicien avec qui cela fait longtemps que je n'ai pas dégusté un petit café en terrasse. C'est malin, maintenant qu'il commence à faire froid et qu'il pleut.

Takka Takka, Silence

Commentaires