The White Stripes, Under Great White Northern Lights, Third Man Records, 2009


Voilà un live qui sonne comme si on était dans la salle et c'est assez impressionnant. On est loin des concerts avec overdubs (comprendre réenregistrement en studio) comme c'est souvent le cas avec AC/DC pour ne citer qu'eux. Il y a même ce moment touchant où Meg et Jack se plantent sur le départ de 300 M.PH. BLues Torrential Outpour Blues. La face 3 du vinyle concentre une enfilade de tubes qui s'ouvre sur une fantastique reprise de Jolene que l'on pourra user jusqu'à la corde. Et ce n'est pas le tout, Under Great White Nothern Lights est aussi un film d'Emmet Malloy, un reportage sur la tournée canadienne des White Stripes en 2007 dans des grandes, des petites et des très petites salles. A eux deux (plus le jeu de lumières) Meg et Jack déploient un rock garage mâtiné de blues puissant et brut. Les dates et lieux de concert étaient annoncés au dernier moment ce qui permet aux White Stripes de jouer sur un bateau, dans un bowling, dans un bus avec des amérindiens...


Image tirée du film

Pour filmer les concerts et les étapes de la tournée Malloy se sert de plusieurs types de pellicule (il doit y avoir du 16mm, de la couleur, du noir et blanc, du gros grain...) et il arrive à choper des moments forts et pas que sur scène. Jack White, celui qui parle le plus, donne quelques explications intéressantes sur la création. Les passage en concert sont, comment dire... on voudrait y être.


The White Stripes, Jolene

Commentaires

  1. Je les ai vus il y a presque 10 ans lors de leur tournée en France. C'était à l'époque de "White blood cells". Une drôle de claque alors que Meg ne maîtrisait que très peu la batterie à l'époque...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire