Ces daubes que j'aime

Quand on se penche sur l'histoire de la musique ou quelques extraits de "la critique de la faculté de juger" de Kant, on finit par faire la différence entre des compositions de Jean Sebastien Bach et Richard Clayderman et on voit en quoi un type comme Morton Feldman - que sa musique nous cause ou pas - apporte à l'art. Ensuite on peut très bien voir cela et aimer écouter du Richard Clayderman (mais c'est dur quand même) pour des raisons sentimentales par exemple, le souvenir est souvent très important dans l'écoute de la musique... il y a plusieurs façons d'écouter. Et voilà pourquoi il m'arrive encore de fredonner She lives a lonely life...

Ace Of Base, All that she wants



Commentaires

  1. roh ça me rappelle mes années lycée, heeeeeeeeeeeeeeeelp :P

    RépondreSupprimer
  2. On doit avoir dans les même ages à peu près... enfin moi il me semble que c'était la fin du collège, mais peut-être bien le début du lycée... Y avait "it's a rainy day" à peu près en même temps.

    RépondreSupprimer
  3. ho! les petits jeunes !

    RépondreSupprimer
  4. Oui la musique, ça fait parfois l'effet de la fameuse madeleine...
    Sinon, oui, la daube c'est bon de temps en temps et surtout ça vieillit bien,c'est meilleur réchauffé !
    alz.

    RépondreSupprimer
  5. finalement cte daube, c'est un peu le premier dub pour blanc...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire