Pussy Cat Rag, Requiem pour Speed


Il y a Domenico Scarlati avec La fugue du chat au clavecin ; Heinrich Ignaz von Biber qui lui consacre une sonate en la majeur au piano sobrement intitulée Le Chat. Rossini écrit un Duetto buffo di due Gatti pour deux sopranos aussi appelé le Duo des chats. Chopin propose une Valse du Chat. Stravinsky lui consacre une berceuse. Dans Pierre et le loup, Prokofiev lui assigne la clarinette.

Prokofiev, Pierre et le loup



En jazz Requiem pour Dali de Daniel Givone est consacré à la mort d'un chat ; Zez Confrey compose Kitten on the keys ; on croise dans le répertoire New Orleans un terrible Pussy Cat Walk, faut dire que la façon de marcher du chat se prête au ragtime et au swing ; et puis il y a le Ah Leu Cha de Miles Davis, m'étonnerait pas que ça cause d'un chat ; la collection Saga d'Universal Jazz France y consacre une compilation entière intitulée Jazz & Cats...

Jerry Roll Morton, Tom Cat Blues



Claude Nougaro, Brigitte Fontaine, Dyonisos, Renaud, Pow Wow, Brassens, The Cure, Freddie Mercury, Telephone, Philippe Marlu en passant par C'est la mère Michel qui a perdu son chat, y a pas à tortiller, le chat a inspiré un bon nombre de morceaux de musique et de chansons...

The Cure, Lovecats


Commentaires

  1. Jolie la vidéo de Jerry Roll Morton ! Merci pour ce chien qui tourne !
    Ça fait plaisir.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire