Everybody Need A Compilation Face A, Face B


Elle est loin l'époque où on faisait des compilations sur cassette. L'art d'enchaîner les morceaux avec cette fêlure au milieu : Face A & Face B. Mon format préféré, c' était la 60 minutes, mais la 90 pouvait aussi servir pour les longues ambiances. Quelqu'un va bien faire un émulateur de ces bonnes vieilles bandes - le son n'était pas plus dégueulasse qu'un MP3 - avec enregistrement du Tchack caractéristique de quand la bande arrivait à la fin. Combien de fois ai-je transpiré en regardant la bande magnétique défiler et en me disant "ça va passer, ça va passer, ça DOIT passer !" alors que le dernier morceau de la compilation tournait. Maintenant il me faut bien une heure de course à pied pour arriver au même résultat... On en parlera prochainement ici même, mais la lecture de Bande Originale de Rob Sheffield m'a remis le temps des compiles dans la tête. Tout ça a bien changé, les ordinateurs sont d'immenses Juke Box et on peut enchaîner des heures et des heures de musique sans avoir à retourner la cassette. On a sûrement perdu un genre de tempo. Voici donc 60 minutes de musique.

Dj Duclock, Everybody Need A Compilation Face A, Face B

Face A

Westbound Train
/ Jacob Miller
Senor (Tales Of Yankee Power) / Tim O'Brien
(Sweet) Mental Revenge / The Long Ryders
Everybody Needs A 303 / Fatboy Slim
Way Down in the Hole / DoMaJe
Ladytron / Roxy Music
Here Comes That Day / Siouxsie
Cemetry Gates / The Smiths The Queen Is Dead
Law Of The Land / Matumbi

Face B

Wannabe In LA / Eagles Of Death Metal
Forgetful Heart / Bob Dylan
Louisiana / The Walkmen
Rat Race / Bob Marley & The Wailers
3 A.M. Eternal (Live At The SSL) / The KLF
Move Over / Janis Joplin Pearl
Cream / Prince
Sunrise / Mark Lanegan
The Fire Next Time / The BellRays

Commentaires

  1. Et le plaisir d'offrir ces K7 de 60 minutes (les 90 étaient trop fragiles !) qui s'imposaient comme la bande son des virés en voiture. On reconnaissait mes compils aux fins abruptes... Personne n'a jamais entendu le dernier morceau en entier ! Le choix du premier titre, c'était ça l'important qui conditionnait les 2 haures à venir.

    RépondreSupprimer
  2. C'est clair, le premier morceau donnait un peu la tonalité de la cassette... Ici on a un Reggae Soul en ouverture. Du coup quelques reggae se pointent tout au long de la compilation. Le dernier morceau avait aussi une grosse importance. Je me souvient qu'il fallait aussi faire attention au début/fin de chaque face. Je m'appliquait aussi beaucoup sur le choix du 3ème.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire